NOUVELLES HISTOIRES DRÔLES




 


Il est recommandé de les conserver toujours sur soi et de ne pas hésiter à les offrir aux amis et aux connaissances. Aucun effet secondaire nocif n'ayant jamais été relevé, aucune restriction n'est préconisée.
L'auteur tient seulement à préciser que l'art de les préparer, qui est celui de bien les raconter, est fondamental. Développements, apartés, parenthèses, mises en scène, recours à la gestuelle et bien sûr imitations d'accents étrangers sont aussi les ingrédients indispensables, dont Carlos sait mieux que quiconque agrémenter ses prestations

Aucun commentaire:

Publier un commentaire